fnac

L’accord de la FNAC envers ses salarié n’aura finalement convaincu que la CFDT, cet accord consisté à ouvrir le dimanche avec des salarié volontaire, le salaire proposé était  pour les 12 dimanche à fort trafic celui de base majoré de 200 % soit multiplié par 3, le restant des dimanches ( 40 ) étant payé double, les salarié pouvaient également bénéficié d’un taxi pour se rendre au travail et de 100€ de chèques CESU pour la garde des enfants. 2 Jours de repos compensateur étaient également prévu pour les salarié salariés à temps plein.

Cependant la CGT, SUD et FO ( majoritaires à eux trois ) ont annoncé qu’elles allaient utilisé leur droit de véto, en effet les trois syndicats non signataires ont publié un communique commun ou Reuters cite un phrase clé qui est celle ci : « Nous considérons que chaque salarié a le droit de vivre dignement sans avoir à vendre une partie de son droit au repos pour chercher à obtenir l’argent qui lui manque »,

Plusieurs employés de l’enseigne craignent que le travail du dimanche ne séduisent pas assez de personne et que la hiérarchie fasse pression afin d’avoir assez de personnel.

Quelques enseignes sont quand à elles parvenue à un accord sur le travail dominical comme ZARA, ETAM ou DARTY ainsi que les magasins de bricolage qui ont eux signé un accord de branche.